KASE


J'ai une question pour les bipolaires :

Est-ce que vous avez, pour ceux qui le sont, traversé une période où l'isolement vous apparaissait comme la seule solution à votre survie ? Je parle de ne plus voir les gens que vous aviez l'habitude de voir, votre famille, vos connaissances, car vous n'arrivez plus à contrôler votre personnalité dans les moments de rencontre.

J'avoue que la phase que je traverse est très difficile. Est-ce dû aux pluies et aux angoisses violentes répétées pendant que mes plafonds s'écroulaient sur mes petits, je n'en sais rien, mais je n'ai plus envie de sortir de chez moi, de discuter avec des gens, qui ne comprennent ni mon engouement pour les animaux, ni mes symptômes, qui n'ont manifesté aucune sympathie ni inquiétude à mon égard pendant cette période pluvieuse et destructrice et j'ai encore moins envie de devoir m'excuser de mes emportements symptomatiques. Ça m'épuise.

J'ai plus de plaisir à vous écrire et à discuter avec vous internautes, car je n'ai pas besoin de contrôler mes gestes ou mes mots, voir même les deux en même temps. Je peux parler de choses qui me touchent sans me sentir jugée, car celui que je dérange n'est pas obligé de venir sur ma page de liberté d'expression personnelle pour me lire.

Dans un repas, celui que je dérange doit m'écouter si je prends la parole, ou se demander pourquoi mon mutisme si je décide de me censurer, et franchement j'ai plus la force de jouer à ça.

Faire semblant d'être ce qu’on n’est pas, jouer un rôle de bienséance, dans cette petite communauté qui cancane, dès que l'on a tourné les talons, car "mon dieu, comme elle est bizarre!" Putain, si nous n'étions que bizarres, quel bonheur ce serait! En plus dans ce microcosme de retraités vacanciers, difficile de trouver écoute, et encore moins compréhension de ce mal qui nous touche.

23h/24 nous avons l'air presque normaux, mais on se rattrape la 24e heure! Et pour cette heure où nous dérapons, les gens oublient les 23h où nous nous sommes tenus à carreaux! Je suis bipolaire, j'ai une MALADIE, et je suis juste fatiguée qu'on m'accuse jour après jour de le faire exprès!

 

 

© Web ton village 2014